L’armateur danois Maersk va ouvrir la voie en Arctique.

Le géant danois de la navigation, Maersk, deviendra la première entreprise à envoyer un porte-conteneurs commercial du Pacifique vers l’Atlantique Nord via la route maritime du Nord de la Russie, traversant l’Arctique.

La décision souligne l’impact du réchauffement climatique sur les calottes glaciaires de l’Arctique.

Le Venta Maersk, un navire de classe glace capable de transporter une cargaison de 3 600 conteneurs, devrait quitter Vladivostok avant d’atteindre Saint-Pétersbourg avant la fin du mois de septembre.

Il transportera une cargaison de poisson congelé. Maersk a confirmé le rapport.

La soi-disant Route de la mer du Nord relie la côte nord extrême de la Russie au pôle Nord.

Elle est seulement praticable pendant quelques mois de l’année et, pour l’instant, les navires ont besoin du soutien coûteux d’un brise-glace nucléaire et ce n’est pas viable pour les plus grands porte-conteneurs commerciaux.

maersk

En cas de succès, l’ouverture d’une nouvelle route commerciale réduirait les temps de navigation entre l’Europe et l’Extrême-Orient, rivalisant potentiellement avec le canal de Suez pour certaines marchandises.

Les voies maritimes traversant le nord gelé du Canada – le passage du Nord-Ouest, reliant les ports de la côte Est des États-Unis au Pacifique – sont également considérées comme de plus en plus viables au gré du retrait des calottes glaciaires.

Le PDG de Maersk, Soren Skou, avait déjà confirmé son intention de piloter la Route de la Mer du Nord de la Russie dans une interview l’an dernier après une rencontre avec des responsables russes en novembre.

Le 23 juillet de cette année, la Russie a délivré l’autorisation de naviguer entre l’est et l’ouest du Venta Maersk entre le 1er et le 20 septembre.

La banquise autour du pôle Nord se fige à la fin de l’hiver en mars et dégèle à un minimum annuel en septembre. La glace a diminué au cours des dernières décennies dans une tendance que les scientifiques associent au changement climatique provoqué par l’homme.

maersk1

Le concurrent chinois de Maersk, China Ocean Shipping Company (COSCO), est également actif dans la région, y compris cinq voyages de transit l’année dernière. Selon les experts, la perspective d’un service de conteneurs régulier au nord de la Russie n’est pas à l’ordre du jour, mais les compagnies de navigation mettent de plus en plus à l’épreuve leurs ingénieurs pour préparer aux perspectives dans le Grand Nord.

maersk2

Au début de l’année, la compagnie maritime Teekay a déclaré qu’un de ses pétroliers avait chargé une première cargaison de gaz naturel liquéfié dans un terminal de la Russie arctique et s’était rendue en France en janvier.

La glace de mer en hiver sur l’océan Arctique a couvert la deuxième plus petite superficie enregistrée cette année, a annoncé le Centre national américain de données sur la neige et la glace (NSIDC) en mars.

Le dégel qui ouvre la région à la navigation maritime et à l’exploration pétrolière pourrait perturber les conditions météorologiques au sud du pays, selon des scientifiques.

La glace d’hiver de 2018 était d’environ un million de kilomètres carrés – soit à peu près la taille de l’Égypte – inférieure à la moyenne maximale à long terme, montrent les données du NSIDC.

Jusqu’à présent, l’accent a été mis sur la tendance à la réduction de la banquise arctique en été, ce qui pourrait également affecter les conditions météorologiques au sud. Les chercheurs soupçonnent que la chaleur de l’Arctique peut perturber le jet d’eau à haute altitude et envoyer de brèves rafales d’air glacial vers le sud.

 

( Traduction : Irish Independent)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Une "Blockchain" pour sécuriser les données des routes maritimes de la soie

ven Août 24 , 2018
La société chinoise de  » blockchain » Yuanben a signé un accord avec une nouvelle plate-forme de coopération interrégionale appelée la plate-forme de « la route de la soie maritime » pour protéger les données mondiales sur le fret maritime. Maritime Silk Road Platform, qui a établi des réseaux logistiques dans des endroits […]
%d blogueurs aiment cette page :