Négociations difficiles en Tanzanie autour du port de Bagamoyo

Les travaux de construction du projet de port de Bagamoyo, d’un montant de 10 milliards de dollars américains, en Tanzanie ont été bloqués après que la Chine et la Tanzanie se sont opposées sur les conditions d’investissement dans les infrastructures.

Le directeur général de l’Autorité tanzanienne des ports (TPA) , Deusdedit Kakoko, a confirmé ces informations et indiqué que des conditions commerciales non viables, qu’elles avaient rejetées, avaient été imposées.

«Nous avons rejeté l’offre de la Chine et leur avons dit de nous rencontrer à mi-chemin, car cela entraînerait une perte lourde. Le gouvernement tanzanien a officiellement écrit à l’opérateur portuaire chinois sur les conditions contestées. Nous attendons toujours qu’ils entament de nouvelles discussions, lorsqu’ils seront prêts, nous reprendrons les négociations », a déclaré Kakoko.

Le projet du port de Bagamoyo a été signé en 2013 par l’ancien président Jakaya Kikwete et le président chinois Xi Jinping lors de sa visite dans le pays. Il est également soutenu par le fonds de réserve générale de l’État d’Oman.

China Merchants Holdings International , le plus grand opérateur portuaire de Chine, et la Tanzanie ont signé un accord-cadre portant sur la construction du port et d’une zone économique spéciale visant à transformer le pays en une plaque tournante régionale du commerce et des transports.

La société a déclaré que de nombreuses années de négociations avec la Tanzanie avaient été nécessaires. « Le projet est entièrement commercial et China Merchants Port a toujours suivi les principes de faisabilité commerciale et de coopération gagnant-gagnant », a déclaré la société.

Le port, qui doit être construit à 75 km au nord de Dar Es Salaam, sera relié au port kenyan de Mombasa, situé à 300 km, et comprendra une zone industrielle, des routes de liaison et des transports ferroviaires. Les travaux de construction comprennent la construction d’une route de 34 km reliant Bagamoyo à Mlandizi et de 65 km de voie ferrée reliant Bagamoyo au chemin de fer Tanzanie-Zambie (TAZARA).

La construction du méga projet devrait prendre environ 30 ans pour atteindre son plein potentiel. Le port sera en mesure de traiter vingt fois plus de marchandises que le port de Dar es Salaam, le plus grand port du pays.

La Chine est en tête en Tanzanie avec des investissements colossaux, suivis par la Grande-Bretagne et les États-Unis, a annoncé lundi le représentant en charge des investissements de la nation est-africaine.

Geoffrey Mwambe, directeur exécutif du Tanzania Investment Centre, a déclaré que les facteurs qui incitaient les investisseurs à investir en Tanzanie comprenaient la paix et la stabilité politique et économique, les garanties d’investissement et les ressources naturelles telles que les terres arables, le gaz naturel et le tourisme.

S’exprimant lors d’un dialogue sur le commerce dans la capitale commerciale Dar es Salaam, M. Mwambe a assuré aux investisseurs que le gouvernement continuerait d’améliorer l’environnement des affaires et des investissements.

Le dialogue avec les entreprises visait à discuter des défis auxquels les investisseurs étaient confrontés et des mesures que le gouvernement pourrait prendre pour améliorer le climat des affaires et des investissements.

Angellah Kairuki, ministre d’Etat chargée des investissements au Cabinet du Premier ministre, a déclaré que le gouvernement mettait en œuvre des réformes afin de trouver un juste équilibre entre les droits et les obligations des investisseurs et la nécessité de protéger les investisseurs étrangers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

La finance verte créera un système écologique " One Belt, One Road "

dim Juin 23 , 2019
Depuis le lancement réussi du premier forum sur la coopération internationale « One Belt, One Road » en mai 2017, le gouvernement chinois a accéléré la mise en place d’un système financier vert, a activement participé à la coopération internationale, a soutenu le lancement du principe d’investissement vert « One […]
%d blogueurs aiment cette page :