Résumé du Second Forum sur l’Initiative Ceinture et Route pour la Coopération Internationale

Du 25 au 27 avril avait lieu à Pékin le Second Forum sur l’Initiative Ceinture et Route pour la Coopération Internationale. Devant un parterre de près de 5000 invités, chefs d’états et représentants d’organisations internationales, Xi Jinping s’est attelé à montrer qu’il entendait les critiques en promettant plus de transparence dans la conduite du projet.

Défendant des projets économiquement viables, respectueux de l’environnement, et garantis sans corruption, Xi Jinping a exhorté de nouveaux pays à rejoindre ses Nouvelles routes de la soie, et tenté de répondre aux critiques envers son initiative qualifiée de « diplomatie du piège de la dette » par ses détracteurs. « Nous sommes déterminés à soutenir un développement ouvert, propre et vert et à rejeter le protectionnisme » a-t-il ainsi déclaré lors d’une conférence de presse de clôture.

37 dirigeants étaient présents à ce forum qui prévoyaient discours officiels, conférences et de nombreuses rencontres bilatérales. Parmi eux le président Russe Vladimir Poutine, le pakistanais Imran Khan, de nombreux dirigeants africains de même que le Secrétaire Général de l’ONU António Guterres ou la Directrice du FMI Christine Lagarde.

L’Europe a quant à elle affichée ses divisions: outre les Présidents grecs et hongrois Alexis Tsípras et Viktor Orbán, fervents défenseurs du projet, le Président du Conseil italien Giuseppe Conte était également présent ainsi que le Suisse Ueli Maurer qui a récemment laissé entendre que la Suisse pourrait se joindre au projet. L’Allemagne n’avait elle envoyé que son Ministre de l’Économie tandis que Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères était chargé de représenter la France.

Également présents au cours de ce Forum, 800 entreprises et organisations non gouvernementales ont pu participer à la signature d’accords pour un montant de 64 milliards de dollars (soit 57 milliards d’euros) concernant 283 projets concrets. Un bilan qui a visiblement satisfait le Président Xi pour qui « le forum de cette année envoie un message clair: de plus en plus d’amis et partenaires vont rejoindre la coopération dans le cadre des Nouvelles routes de la soie ».

Retour sur le discours de Xi Jinping avec quelques phrases marquantes de son discours

1. « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ». Si vous bloquez artificiellement le flux des rivières, aussi grande soit la mer, tôt ou tard, il y aura un jour où elle s’asséchera.

2. « Toute chose peut se faire pour peu qu’on en préserve les racines ». La construction commune de l’initiative « Une Ceinture, une Route » est conforme à la tendance historique de la mondialisation économique, aux exigences de l’ère de la réforme du système de gouvernance mondiale et au fort désir pour une vie meilleure des peuples de tous les pays.

3. Je crois que tant que nous travaillerons ensemble et nous nous soutiendrons les uns les autres, même si nous sommes séparés les uns des autres par des mers et des montagnes, nous pourrons faire naître une route bénéfique et gagnant-gagnant pour tous.

4. Face à l’avenir, nous devons nous concentrer sur les points clés, travailler ensemble de manière intensive et dessiner une « peinture précisé et élaborée », afin de promouvoir la construction commune de l’initiative « Une Ceinture, une Route » pour continuer à progresser dans la direction d’un développement de haute qualité.

5. Nous devons adhérer au concept d’ouverture, de verdure et de propreté, ne pas créer de cercles fermés et exclusifs, utiliser l’écologie comme terrain de base, promouvoir la construction d’infrastructures vertes, les investissements verts et la finance verte, protéger la maison commune dans laquelle nous vivons et tout préserver, insister pour toute coopération se fasse en pleine lumière et lutter contre la corruption avec une tolérance zéro.

6. La Chine d’aujourd’hui est à un nouveau point de départ historique. Nous savons que, malgré la gloire de ces réalisations, il reste encore des montagnes devant nous qu’il faut franchir et des rivages dangereux qu’il faut aborder.

7, Depuis toujours, dans l’esprit du peuple chinois « Une chose promise est une chose due».

8. Nous devons défendre le principe de discussion, de construction et de partage en commun, et défendre le multilatéralisme. La coopération bilatérale, la coopération tripartite et la coopération multilatérale encouragent toutes les parties à faire de leur mieux et à faire tout ce qui est en leur pouvoir. Faisons pleinement jouer les forces et le potentiel de chacun, les petits ruisseaux font les grandes rivières.

9. La construction de l’initiative « Une Ceinture, une Route » offre non seulement de nouvelles opportunités pour le développement de tous les pays du monde, mais ouvre également de nouveaux horizons pour un développement ouvert de la Chine.

10. Nous sommes fermement convaincus qu’une Chine plus ouverte formera une interaction plus harmonieuse avec le monde et apportera plus de progrès et de prospérité à la Chine et au monde.

Dans la prochaine étape, la Chine adoptera une série d’importantes mesures de réforme et d’ouverture

La Chine d’aujourd’hui est à un nouveau point de départ historique. Nous savons que, malgré la gloire de ces réalisations, il reste encore des montagnes devant nous qu’il faut franchir et des rivages dangereux qu’il faut aborder.

1. Nous élargirons l’accès au marché des investissements étrangers dans un plus grand nombre de domaines. Les listes négatives continueront à être considérablement réduites à l’avenir.

2. Des efforts supplémentaires seront faits pour renforcer la coopération internationale en matière de protection de la propriété intellectuelle. Il n’y a pas de progrès sans innovation.

3. Nous augmenterons les importations de biens et de services sur une plus grande échelle. La Chine est à la fois l’« usine du monde » et le « marché du monde ». Nous ne cherchons pas délibérément à dégager un excédent commercial et sommes disposés à importer davantage de produits agricoles, de produits manufacturés et de services étrangers de haute qualité.

4. Nous mettrons de façon plus efficace la coordination des politiques macroéconomiques internationales. Une économie mondialisée suppose une gouvernance mondialisée. La Chine ne déprécie pas le taux de change de manière protectionniste et maintient la stabilité de base du taux de change du RMB à un niveau raisonnable et équilibré.

5. Nous accorderons plus d’attention à la mise en œuvre de la politique d’ouverture. Depuis toujours, dans l’esprit du peuple chinois « Une chose promise est une chose due ».

Par Arthur Millet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

#13 Les relations sino-arméniennes en pleine croissance

jeu Mai 2 , 2019
Par Madina Tsoroeva, responsable de la série « Projet de la BRI« . I/ La Chine construit une nouvelle ambassade à Erevan Depuis l’établissement des relations diplomatiques, la coopération sino-arménienne s’est développée de manière stable, la confiance politique mutuelle s’est renforcée, la coopération dans les domaines commercial, économique et culturel est en […]
%d blogueurs aiment cette page :