Europe

Li Keqiang, de Bruxelles aux Balkans, les enjeux (1)

Le Premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé lundi en Europe pour une série de réunions de haut niveau visant à consolider la coopération sino-européenne, dans un moment où des changements et des incertitudes secouent le continent européen.

Pendant son séjour en Europe de lundi à vendredi, M. Li se rendra d’abord à Bruxelles pour une réunion annuelle avec des dirigeants de l’Union européenne, puis en Croatie pour une autre visite et une réunion avec les dirigeants des pays d’Europe centrale et orientale (PECO).

C’est le premier voyage à l’étranger du Premier ministre chinois depuis le début de l’année, et cette visite injectera un nouvel élan au partenariat stratégique global Chine-UE.

« Nous pensons que ce sommet va élever le dialogue Chine-UE et la coopération bilatérale à un nouveau niveau et renforcer la stabilité, la réciprocité et l’importance stratégique de nos relations », a assuré Zhang Ming, chef de la Mission chinoise auprès de l’UE.

IMPORTANCE MONDIALE

Au moment de la visite, les incertitudes liées au Brexit pèsent lourdement sur l’Europe. Les dirigeants européens doivent tenir un sommet d’urgence mercredi afin de décider de donner ou non aux Britanniques davantage de temps pour quitter le bloc régional, seulement deux jours après l’arrivée de M. Li.

Le PM chinois doit adresser un message de soutien au processus d’intégration européen ainsi qu’à l’unité et à la croissance de l’UE, a déclaré Wang Yiwei, professeur à l’Institut des affaires internationales de l’Université Renmin de Chine.

La Chine a toujours soutenu l’UE et défendu un modèle d’unité, un monde à multiples pôles et le multilatéralisme, a-t-il noté.

La visite du PM chinois intervient seulement quelques semaines après la visite d’Etat effectuée par le président chinois Xi Jinping en Italie, à Monaco et en France en mars. Ces visites rapprochées marquent l’importance que la Chine attache à ses relations avec l’Europe.

Les dirigeants des deux côtés doivent échanger des points de vue sur les relations bilatérales, les grandes questions internationales et régionales d’intérêt commun, et assister à la signature de documents de coopération couvrant l’énergie, les politiques de concurrence et d’autres domaines, a précisé mercredi le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Chao, lors d’un point de presse.

La Chine et l’UE jouissent actuellement d’un développement stable des relations, de connections de haut niveau, de l’approfondissement de la coopération et de l’intensification des échanges entre les peuples, a-t-il ajouté.

Lors du 9e cycle du Dialogue stratégique de haut niveau Chine-UE, qui s’est également tenu en mars, la Chine et l’UE sont parvenues à « un consensus en dix points » qui préconise le multilatéralisme et soutient une économie mondiale ouverte.

« L’importance mondiale des relations Chine-UE est devenue de plus en plus évidente », a souligné M. Zhang.

COOPERATION ET CONCURRENCE

Pékin attache de l’importance à son partenariat stratégique global avec Bruxelles. L’entretien d’une relation stable avec l’UE est depuis longtemps une priorité de sa politique extérieure.

L’UE est le plus grand partenaire commercial de la Chine depuis 15 ans et la Chine est le second partenaire commercial de l’UE dans le monde, selon le ministère chinois du Commerce.

D’après les statistiques du ministère, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’UE a atteint un record de 682,2 milliards de dollars en 2018, soit une croissance annuelle de 10,6%.

Les deux parties établissent des consensus et font chacune des efforts dans le cadre de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR), parvenant ainsi à des résultats fructueux.

La coopération entre la Chine et l’UE créera de meilleures opportunités et ce notamment grâce à la loi sur les investissements étrangers nouvellement adoptée par la Chine, une législation qui offrira une protection plus forte et un meilleur environnement d’affaires aux investisseurs étrangers en Chine.

« En dépit des incertitudes montantes dans le commerce mondial, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Europe continuent de profiter d’une bonne dynamique. Cela montre que la coopération sino-européenne a une base solide et un énorme potentiel », a indiqué Cui Hongjian, chef du département des études européennes à l’Institut chinois des études internationales, un groupe de réflexion chinois.

En mars, la Commission européenne a simultanément défini la Chine comme un partenaire de coopération et un concurrent économique et rival systémique, en proposant aux dirigeants de l’UE dix actions à discuter et à adopter, selon un communiqué de la Commission.

« Avec l’approfondissement constant de la coopération, il y aura de la concurrence dans des domaines tels que l’économie et le commerce, ce qui est tout à fait normal. Une concurrence de marché modérée et bénigne aide à stimuler chacun d’entre nous afin de mieux se développer et rendre la coopération Chine-UE plus résiliente et plus dynamique », avait alors déclaré à Bruxelles le conseiller d’Etat chinois et ministres des Affaires étrangères, Wang Yi, lors d’une conférence de presse conjointe avec la cheffe de la politique extérieure de l’UE, Federica Mogherini.

Admettre la concurrence n’est « pas une mauvaise chose », a affirmé M. Zhang, ajoutant que « la concurrence et la coopération sont les deux faces d’une même pièce. La concurrence n’est pas un jeu où il n’y a qu’un seul gagnant et où le vainqueur remporte toute la mise. »

Dans le même temps, M. Zhang a indiqué que la Chine et l’UE, tout en adoptant des systèmes politiques différents, ne deviennent pas nécessairement des rivales.

« Je pense que la coopération est l’axe central des relations sino-européennes. En ce qui concerne la concurrence, les deux parties doivent trouver un meilleur moyen de la gérer », a souligné M. Cui.

COOPERATION CHINE-PECO

La réunion des chefs de gouvernement de la Chine et des PECO de cette année se tiendra dans la ville croate de Dubrovnik.

Lancé en 2012, ce mécanisme a bénéficié d’un large soutien de la part des 16 pays d’Europe centrale et orientale et a permis de créer un cadre de coopération global et à plusieurs niveaux.

Ces dernières années, la coopération Chine-PECO s’est adaptée à l’environnement en constante évolution de l’Europe et a progressé de manière productive dans le cadre des relations Chine-UE et dans le respect des règles de l’UE, a indiqué M. Cui.

Selon le ministère chinois du Commerce, les entreprises chinoises ont investi plus de dix milliards de dollars dans ces 16 pays. La coopération dans des domaines tels que les transports, l’énergie et les capacités de production a donné de bons résultats.

Les statistiques de l’Administration générale des douanes de Chine montrent que le volume des échanges entre la Chine et les 16 PECO a atteint 82,23 milliards de dollars en 2018, ce qui représente une croissance de 21% par rapport à l’année précédente.

En outre, la Chine et les PECO ont privilégié l’an dernier une coopération bilatérale plus étroite et réalisé d’importants progrès dans des domaines tels que l’économie et le commerce, la science et la technologie, l’éducation et les échanges entre les peuples.

La réunion annuelle est d’une grande importance pour la promotion du développement régulier et à long terme de la coopération Chine-PECO ainsi que des relations Chine-UE, a déclaré Wang Chao, vice-ministre chinois des Affaires étrangères.

« Le printemps se prépare tôt à Bruxelles », a pour sa part affirmé M. Zhang. « Les relations entre la Chine et l’UE bénéficient également de l’air frais printanier. »

Source :  Xinhua ; South China Morning Post

 

0 comments on “Li Keqiang, de Bruxelles aux Balkans, les enjeux (1)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :