Le Premier ministre du Népal, K.P. Sharma Oli a affirmé dimanche 6 janvier 2019 que le pays himalayen travaillait au développement de chemins de fer transfrontaliers reliant la Chine et l’Inde, en coopération avec les deux pays voisins.

S’adressant à la Chambre basse du parlement, M. Oli a déclaré que le gouvernement népalais s’apprêtait à signer un protocole d’accord avec la Chine en vue de la préparation d’un rapport de projet détaillé pour un chemin de fer, reliant la ville de Kerung (port de Geelong) qui se trouve à la frontière chinoise, et la capitale du Népal, Kathmandu.

« Cette étude de préfaisabilité a déjà été réalisée avec l’aide de la Chine », a-t-il déclaré, selon l’agence Xinhua.

Fin décembre, des responsables du ministère népalais des Infrastructures et des Transports, ainsi que l’Administration nationale des chemins de fer de Chine ont discuté du développement de ce projet présenté à Katmandou.

D’après M. Oli, le gouvernement népalais s’apprêterait également à signer un protocole d’accord avec la Chine pour une étude de préfaisabilité sur deux autres lignes de chemin de fer : l’une reliant Katmandou à Pokhara, une ville touristique de l’ouest du Népal, et l’autre reliant Katmandou à Lumbini, une ville du sud-ouest du pays.

Parallèlement, le Premier ministre a déclaré que le Népal avait signé un mémorandum d’accord avec l’Inde en vue de mener une étude détaillée pour un chemin de fer reliant Katmandou et la ville frontalière indienne de Raxual, avec l’aide de l’Inde.

Brève d’actualité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.