Le premier train de fret entre la Chine et l’Italie arrivera le 12 février à Milan

Traduction de l’article de Francesco Bottino ( @effebot ) paru sur Business Insider Italia


Nous ne savons pas ce que contiennent ces conteneurs , mais nous savons qu’ils sont 40 au total et qu’ils contribuent, à leur moindre mesure, à écrire une page historique du transport de marchandises.

Il s’agit en effet de la cargaison du premier train de marchandises entre l’Italie et la Chine, qui a quitté la République populaire le 26 janvier et devrait arriver à Milan le 12 février.

hannibal3

C’est en fait le temps nécessaire au train pour parcourir la distance d’environ 10 000 kilomètres qui sépare Chengdu de Melzo , centre aux portes de Milan où se trouve le hub ferroviaire qui jouera le rôle de point d’arrivée de cette connexion sans précédent. La structure milanaise est gérée par Contship Italia, société appartenant au groupe allemand Eurogate, connu dans notre pays avant tout pour ses activités d’opérateur de terminal portuaire, étant membre de quelques terminaux à conteneurs importants (Gioia Tauro, La Spezia, Cagliari, Ravenne, Salerno).

Le long de son parcours, qui trace dans une certaine mesure, du moins idéalement, la route historique de la Soie, le train FELP traversera de nombreux pays, notamment le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l’Autriche, avant d’arriver en Italie.

En raison des différentes caractéristiques de lignes de chemin de fer (qui est, la distance entre les deux voies) entre la Chine, la Russie et l’Europe – les fameux 40 conteneurs – seront transbordés pour des raisons techniques (puis transférées à d’autres wagons) est à la frontière Alashankou (Chine) / Dostyk (Kazakhstan), les  deux sur la Brest (Biélorussie) / Malaszewicze (Pologne). Une fois à Melzo, dans le terminal de Contship, un peu moins de la moitié des conteneurs déchargés du convoi seront ensuite relancés, toujours par train, vers leur destination finale.

 

Il est donc attendu le 12 février pour célébrer l’arrivée du premier train de fret direct entre la Chine et l’Italie, ainsi que le départ du premier convoi dans la direction opposée, qui quittera le hub de Milan au cours de la même semaine (entre le 11 et le 17 février). Il faudra également 18 jours pour parcourir – avec 40 autres conteneurs – le même chemin que son «jumeau» et ainsi atteindre Chengdu.

hannibal

Pour le premier envoi, il est probable que les chargements soient uniquement italiens, mais pour les trains suivants, Contship – qui opère également dans le transport ferroviaire avec la filiale Hannibal – a déjà expliqué comment, grâce à ses liaisons entre Melzo et Frenkendorf (Suisse) et Melzo et Lyon (France), il sera possible de collecter des cargaisons d’autres régions européennes et de créer ainsi, en intégrant son réseau à celui de FELB, un corridor ferroviaire entre la Chine et le cœur du Vieux Continent.

hannibal1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

#9 Le port roumain de Constanta, le canal Constanta-Danube : Nouvelles routes chinoises en Europe ?

mer Fév 13 , 2019
Le Port de Constanta, appartient à la route de la Soie Maritime « Porte de l’Europe de l’Est » bénéficiant des mêmes conditions que le port de Rotterdam en termes de profondeur d’eau, de manutention et de service pour les porte-conteneurs. Le corridor ferroviaire d’Europe centrale et la voie navigable du Danube […]
%d blogueurs aiment cette page :