Vers un raccordement numérique international

Une vingtaine de responsables ministériels chinois et étrangers ont exhorté les pays à renforcer leur coopération et à accélérer leurs innovations technologiques, afin de réduire efficacement la fracture numérique et bâtir une communauté avec un avenir partagé dans le cyberespace.

Jeudi 8 novembre, des représentants de la Chine et de 13 autres pays, dont Singapour, le Nigéria et les Philippines, ont exprimé leurs suggestions sur la réduction du fossé numérique lors d’un forum ministériel organisé à l’occasion de la cinquième conférence mondiale de l’Internet à Wuzhen, dans la province du Zhejiang.

Ce forum était organisé par China Daily et par la Fondation pour le développement de l’Internet en Chine, ainsi que China Telecommunications Corp et l’Université du Zhejiang.

À l’ère de l’Internet, alors que la connectivité de l’information constitue un pilier important sur lequel repose la confiance politique mutuelle, la coopération économique et la compatibilité culturelle, ce forum s’est concentré sur la réduction de la fracture numérique, sous l’angle du développement économique et du partage d’informations. Il a également fourni aux responsables présents une plate-forme pour débattre des moyens d’y parvenir.

Shan Jixiang, director of the Palace Museum
Shan Jixiang, directeur du Musée du Palais

Zhuang Rongwen, chef de l’administration chinoise du cyberespace, a déclaré que la moitié de la population mondiale n’avait toujours pas d’accès direct à Internet.

« Lorsque nous faisons progresser le taux de pénétration de l’Internet et renforçons la coopération en matière de connectivité, nous devrions également fournir davantage de fonds et améliorer l’innovation technologique pour accélérer la mise en place d’une infrastructure de réseau permettant de combler le fossé numérique dans différents pays et régions », a-t-il suggéré.

Zhou Shuchun, éditeur et rédacteur en chef du China Daily, a souligné l’importance de réduire la fracture numérique face au développement rapide de l’Internet, précisant que les Nouvelles Routes de la Soie en seraient un moteur essentiel.

« Nous espérons que la Route de la Soie numérique deviendra un axe majeur bénéficiant aux pays impliqués dans cette initiative, et aidant ceux qui ont de mauvaises conditions de développement à les surmonter », a-t-il déclaré.

Gao Tongqing, vice-président de China Telecommunications Corp, a exprimé l’espoir de voir cette initiative combler la fracture numérique, soulignant qu’il s’agissait d’un moyen international de résoudre le problème.

Shahzad Gul Aryobee, ministre afghan des communications et des technologies de l’information, a déclaré quant à lui que son pays appréciait les efforts déployés par la Chine pour créer une connectivité numérique ayant pour but de renforcer la confiance mutuelle et la gouvernance collective, et affirme que son pays « peut ainsi contribuer de manière plus active à une communauté d’avenir partagé dans le cyberespace ».

Ce dernier a ajouté que son pays envisageait de raccorder le corridor numérique de Wakhan pour améliorer la connectivité régionale, afin de développer son économie numérique conjointement avec la Chine.

Source : China Daily
Traducteur : Valentin Munoz

Publicités

Catégories :Diplomatie, Technologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s