Dinson Iron and Steel Company est une filiale du groupe d’investissement Tsingshan Holdings. Parallèlement à l’aciérie, elle a investi dans la production du calcaire et du coke nécessaires à l’usine de Mvuma. La transformation du charbon en coke a commencé dans la région de Hwange, dans la province du Matabeleland Nord, tout comme l’extraction de calcaire à Masvingo.

La société chinoise Dinson Iron & Steel a posé la première pierre d’un parc industriel sidérurgique d’un milliard de dollars dans la ville de Mvuma, au Zimbabwe. La construction d’une aciérie sur le site est déjà en cours et devrait commencer à fonctionner en août 2023. Elle tirera parti des riches gisements de minerai du pays pour produire quelque 1,2 million de tonnes d’acier par an lorsqu’elle aura atteint sa pleine capacité.

Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a décrit le parc industriel comme un « changement de paradigme » dans la marche du pays vers l’industrialisation. Le président a également souhaité la création d’une future « ville intelligente » dans le parc industriel. Il a déclaré que les agences gouvernementales avaient reçu l’ordre d’accélérer la finalisation de son plan directeur. Parmi les aménagements qui seront réalisés autour de l’aciérie figurent des liaisons ferroviaires avec le Mozambique et la République démocratique du Congo, ainsi que des routes, un barrage hydroélectrique, une ligne électrique, ainsi que des écoles, des cliniques et des maisons.

Chen Shang Song, président de Dinson, a déclaré que son groupe avait dépensé environ 500 millions de dollars au Zimbabwe jusqu’à présent, un total qui devrait atteindre 3 milliards de dollars à terme. Ce projet revêt une importance politique et économique majeure pour le pays. Si tout se passe comme prévu, il permettra de créer 10 000 emplois et de mettre fin à la dépendance du Zimbabwe vis-à-vis des importations pour 90 % de son acier. Jusqu’à présent, les travaux ont été achevés pour les blocs administratifs, les fondations des hauts fourneaux et les routes d’accès.