Ethiopie – Addid Abeba – Le centre de pratique des TIC Huawei à l’université d’Addis-Abeba, qui vient d’être inauguré, favorise les efforts de numérisation du pays et produit des ressources humaines compétentes dans le secteur des télécommunications en offrant aux étudiants des possibilités d’apprentissage par la pratique selon la communication de l’université.

À cette occasion, le ministre d’État chargé des sciences et de l’enseignement supérieur, Mulu Nega (Ph.D.), a déclaré que l’inauguration du centre de formation aux TIC de Huawei-Addis Abeba comblait le manque de compétences et améliorait la qualité de l’enseignement. Actuellement, le besoin de diplômés hautement qualifiés en TIC est très important pour le pays afin de réaliser la vision de la construction d’une économie numérique, selon lui. Le centre contribuera davantage au partage d’expériences et à l’échange de connaissances entre les opérateurs de télécommunications chinois et éthiopiens, a-t-il déclaré.

Le président de l’université d’Addis-Abeba, le professeur Tassew Woldehana, a déclaré que le centre permettra aux étudiants de l’université de transformer leur apprentissage théorique en pratique et de devenir compétents dans le secteur des télécommunications après l’obtention de leur diplôme.

Le pays étant en train de libéraliser le secteur des télécommunications, il est essentiel de disposer de ressources humaines formées et qualifiées dans ce secteur pour atteindre l’objectif fixé, a-t-il souligné. Philippe Wang, vice-président exécutif de Huawei pour l’Afrique du Nord, a déclaré que cette étape importante intervient juste après que le gouvernement éthiopien a attribué la première licence de télécommunications à un nouvel opérateur.

Huawei a installé les équipements de télécommunications les plus récents dans le campus pharmaceutique de l’AUA à des fins éducatives. Après trois ans de transfert de savoir-faire, l’université d’Addis-Abeba deviendra propriétaire à 100 % du centre de pratique des TIC. Premier en Afrique de l’Est, l’investissement de 2,1 millions $ du projet comprend un don d’équipements d’une valeur de 1,9 million $ pour la formation et la démonstration, ainsi que le programme « Train the Trainer » destiné au personnel enseignant de l’Institut de technologie d’Addis-Abeba (AAiT).

« Le centre jouera un rôle essentiel dans l’établissement de relations à long terme, d’une plateforme pour le partage des ressources et d’efforts de développement conjoints », a-t-il déclaré. En conséquence, le centre a pour objectif de former plus de 2 000 ingénieurs, y compris des étudiants et des enseignants, afin de stimuler l’écosystème des talents en Éthiopie au cours des trois prochaines années, selon l’EPA.

Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei Ethiopie huawei