Entretien : Martin Charles, Ambassadeur de la Dominique en Chine

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Commonwealth de la Dominique, il y a 15 ans, les relations bilatérales se sont développées rapidement avec un renforcement de la confiance mutuelle, une coopération pragmatique ainsi que des échanges interpersonnels.

La Chine soutient la Dominique dans sa quête de devenir un pays résilient au changement climatique et aide la Dominique dans son développement économique et social. Elle a aidé la Dominique dans de nombreux projets de grande envergure, tels que le stade de Windsor Park, la New Town Primary School et l’hôpital Dominica-China Friendship, contribuant ainsi énormément au développement économique et social de la République dominicaine.

« La Chine est un véritable ami de la Dominique et se tient toujours aux côtés de la Dominique pendant les périodes difficiles »

Comme l’a déclaré le Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, lors de la cérémonie d’ouverture de la première phase de l’hôpital entre les amis de la Dominique et de la Chine en septembre, « la Chine est un véritable ami de la Dominique et se tient toujours aux côtés de la Dominique pendant les périodes difficiles« .

A l’occasion du 15e anniversaire de l’établissement de relations diplomatiques entre la Chine et la Dominique, Martin Charles, ambassadeur des Dominicaines en Chine, nous a expliqué pourquoi l’amitié entre la Chine et la Dominique s’étendait au-delà de la distance et du temps.

OFNRS : Cette année marque le 15e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Dominique. Comment définissez-vous les années passées de relations bilatérales ?

Ambassadeur: Depuis l’établissement des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine il y a 15 ans, les deux pays ont énormément bénéficié de notre coopération bilatérale. Les deux pays se respectent mutuellement.

Les deux pays ont décidé de ne pas s’immiscer dans leurs affaires intérieures et nous travaillons sur de nombreux accords bilatéraux. Nous avons énormément profité de l’agriculture, des échanges interpersonnels, de la culture, de l’éducation et de la santé. Nous avons donc assisté à une coopération gagnant-gagnant entre nos deux pays.

Lorsque nous avons établi des relations diplomatiques en 2004, nous avons soutenu le principe d’une seule Chine et nous continuerons de l’appuyer. C’est le principe que nous adhérons.

OFNRS : Le protocole d’accord entre la Chine et la Dominique sur la promotion conjointe de la construction de la ceinture économique de la Route de la soie et de la Route de la soie maritime du 21ème siècle a été signé en juillet 2018, mais certains critiquent et doutent de cet effort conjoint visant à renforcer la coopération bilatérale. Quelle est votre réponse à cela ?

Ambassadeur: Il y a un dicton qui dit que rien ne se passe avant l’heure. La Chine et la Dominique ont signé cet accord de coopération dans le cadre de l’Initiative Ceintures et Routes (BRI). Cette initiative est remarquable et, comme je l’ai toujours dit, de nombreux pays, en particulier ceux d’Afrique, n’ont pas les moyens de se tourner vers les banques pour emprunter à des taux d’intérêt élevés. À l’heure actuelle, grâce à cet accord de coopération dans le cadre de la BRI, ils sont en mesure d’attirer des prêts de la Chine avec des taux d’intérêt très bas.

Ils ont pu accéder à des fonds importants pour des projets majeurs, aidant ainsi ces pays à se développer. Nous avons donc soumis quelques projets pour examen dans le cadre de la BRI. Le gouvernement chinois nous a répondu favorablement et a déclaré que ces projets étaient actuellement à l’étude. Nous nous attendons donc à cela dans un proche avenir. Nous verrons beaucoup plus de projets et d’échanges interpersonnels, car il s’agit d’une coopération gagnant-gagnant.

Je ne soutiendrai donc aucune critique de cette initiative. Je pense que cela a apporté de la prospérité au monde et continuera de l’être, en particulier dans les pays les moins fortunés. J’approuve cette initiative en tant que voie à suivre pour faire progresser le développement économique de nombreux pays.

OFNRS : L’ hôpital Dominique-Chine, projet symbolique de l’amitié entre les deux pays, a ouvert ses portes le 6 septembre. Quels changements cet hôpital collectif a-t-il apportés à la vie du peuple dominicain ?

Ambassadeur : Nous sommes très reconnaissants au gouvernement chinois car, actuellement, à la Dominique, la deuxième phase de la construction de notre nouvel hôpital s’appelle l’hôpital d’amitié Chine-Dominique. La première phase est déjà terminée. Avant, beaucoup de nos citoyens devaient être envoyés à l’étranger ou avaient besoin de recevoir des soins médicaux hors de la Dominique.

Grâce à ce nouvel hôpital et à la technologie moderne, nos citoyens seront en mesure d’effectuer diverses opérations médicales, notamment de nombreux tests médicaux.

Nous coopérons avec le ministère chinois de la Santé, grâce auquel des médecins et des experts de la santé se rendent à la Dominique pour les aider. Comme dans notre pays, le taux de maladies non transmissibles, d’hypertension et de diabète est élevé. Ces médecins ont donc pu aider nos citoyens à améliorer leur santé.

OFNRS: Quels rôles la Dominique attend-elle de la Chine dans l’approfondissement des relations sino-latino-américaines ?

Ambassadeur: En mars dernier, la Dominique a participé à la septième série de consultations entre la Chine et les Caraïbes. Une communication a donc été mise en place par les deux pays.

Cet accord contient plusieurs déclarations de coopération technique que nous tenterons de mettre en œuvre cette année. Nous pensons que la Chine joue un rôle crucial non seulement en Afrique, mais aussi dans les Caraïbes, en particulier dans les pays d’Amérique latine et les pays des Caraïbes. Nous apprécions la coopération entre la Chine et les Caraïbes et sommes impatients de poursuivre cette coopération. En 2021, la Dominique accueillera la 8ème série de consultations entre la région des Caraïbes et la Chine qui se tiendra à la Dominique. Nous sommes donc impatients d’accueillir cet événement dans le but de multiplier les projets, de multiplier les échanges entre les peuples et de renforcer la coopération avec la Chine.

OFNRS : Cette année marque le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Comment voyez-vous le développement de la Chine et son rôle dans le développement de la communauté internationale?

Ambassadeur: La Chine joue un rôle majeur dans le monde entier. De nombreux pays n’auraient pas été où ils sont aujourd’hui sans la République populaire de Chine. Certains d’entre eux étaient des pays très pauvres et certaines situations montraient la véritable amitié de la Chine.

Par exemple, lorsque vous avez eu cette épidémie d’Ebola en Sierra Leone, la Chine était l’un des rares pays à avoir envoyé ses professionnels de la santé assister les personnes moins bien équipées sur place. La Chine joue donc un rôle important et continuera de jouer un rôle important non seulement en Afrique, mais également dans la région des Caraïbes, en Amérique latine et dans le reste de l’Asie. Je crois que le président Xi Jinping et la BRI viennent d’ouvrir toute un espace d’opportunités pour de nombreux pays du monde entier.

Je viens en Chine depuis neuf ans, mais je réside maintenant en Chine en tant qu’ambassadeur de la République dominicaine. J’ai constaté des progrès considérables au cours des neuf dernières années en Chine. J’ai assisté à d’énormes améliorations structurelles et dans les infrastructures. Je sais que le gouvernement chinois a beaucoup fait pour améliorer la vie de ses citoyens.

J’espère vraiment que d’autres pays pourront regarder le travail du peuple chinois et prendre cela comme une leçon : Si la Chine peut le faire, nous, un petit pays, pouvons également faire de même.

Je pense que la Chine voit le monde comme une communauté mondiale dans laquelle nous devons tous nous chercher afin que, lorsque nous coopérons, tout le monde puisse se développer ensemble. La Dominique est très fière de son amitié avec la Chine et, même si nous sommes à des milliers de kilomètres de là, la distance ne peut séparer notre amitié.

Next Post

La Tunisie et la Chine signent un accord pour agrandir un hôpital universitaire financé par la Chine

mer Oct 23 , 2019
La Tunisie et la Chine ont signé un accord portant sur la réalisation d’une étude de faisabilité relative à l’extension du nouvel hôpital universitaire de la province de Sfax. L’hôpital est actuellement construit avec une aide financière chinoise estimée à 70 millions de dollars américains. L’accord a été signé par […]
%d blogueurs aiment cette page :