La BRI et ses projets : Carte Interactive

Découvrez notre carte interactive qui se remplira tout au long de l’avancé des projets liés à l’Initiative la ceinture et la route.

observatoirecarte.png

 

Première base de données en français sur la BRI et OBOR, destinée au public francophone. S’ajoutera des calques sur les investissements chinois pour mieux appréhender les intentions géopolitiques chinoises.

Les publications et données mises à disposition sur la carte interactive sont consultables gratuitement.  Elles ne peuvent être réutilisées, à des fins commerciales, sans licence et sans versement de redevances autres que celles collectées par les sociétés de perception et de répartition des droits d’auteur régies par le titre II du livre III du code de la propriété intellectuelle.

Toute reproduction pour un usage autre que strictement privé des écrans de navigation du présent site, de la carte et de ses données, ainsi que des marques et logos, notamment celui de l’Observatoire, est rigoureusement interdite.

Définition de la BRI

L’Initiative de la ceinture et de la route de la Chine (BRI) vise à élargir les routes maritimes et les réseaux d’infrastructures terrestres reliant la Chine à l’Asie, à l’Afrique et à l’Europe, stimulant le commerce et la croissance économique.

Ce programme de transformation définit ses cinq grandes priorités: la coordination des politiques, la facilitation de la connectivité, le libre-échange, l’intégration financière et l’établissement de nouveaux liens entre les personnes.

Son nom a été inventé en 2013 par le président chinois Xi Jinping. Il s’est inspiré du concept de la route de la soie établie sous la dynastie Han il y a 2000 ans –  un ancien réseau de routes commerciales qui reliait la Chine à la Méditerranée via l’Eurasie pendant des siècles.

M. Xi a appelé à la construction d’une ceinture économique et d’une route de la soie maritime, terrestre du 21e siècle, qui favoriserait la coopération économique et la connectivité, principalement grâce à des investissements dans les infrastructures, parmi les pays le long de leurs itinéraires proposés.

L’initiative – initialement connue sous le nom de One Belt, One Road – vise à éradiquer la pauvreté, créer des emplois, faire face aux conséquences des crises financières internationales, promouvoir le développement durable et faire progresser la transformation industrielle et la diversification économique.

Il s’agit d’un projet à long terme qui, pour les années à venir, donnera à la Chine un rôle clé dans l’orientation et le soutien des développements culturels, économiques, politiques et commerciaux dans le monde.

L’initiative englobe maintenant près de 70 pays avec une population de plus de 4,8 milliards de personnes, soit plus de la moitié de la population mondiale. Il couvre des économies d’une valeur totale d’environ 21 milliards de dollars américains, soit 62% du PIB mondial et environ 65% et 30% de la production économique mondiale terrestre et maritime.

L’agence de notation Fitch a rapporté en 2017 que 900 milliards de dollars US de projets étaient déjà prévus ou en cours.