Depuis son introduction en 2013, l’initiative des Nouvelles Routes de la Soie a considérablement repoussé les frontières des intérêts nationaux de la Chine. Or le déploiement de la BRI dans plus de 138 pays à travers le monde, y compris dans des régions rendues instables par des troubles sociaux, le terrorisme, des trafics illégaux ou encore la piraterie pousse de plus en plus la Chine à envisager sérieusement les aspects sécuritaires et donc militaires qui sous-tendent ce faramineux projet. 

Ce dossier s’attache à mettre en lumière les enjeux sécuritaires liés à la « Belt and Road Initiative » en interrogeant la nécessité pour Pékin de faire usage de sa force armée. Dès lors, la principale conclusion tirée est que pour pérenniser ses investissements et assurer la sécurité de ses citoyens, la Chine poursuit la voie traditionnelle des autres puissances ascendantes ; elle consolide ses capacités de projection de sa force armée pour défendre ses intérêts dans le monde. 

Sécuriser les nouvelles routes de la soie Sécuriser les Nouvelles Routes de la Soie Sécuriser les Nouvelles Routes de la Soie Sécuriser les Nouvelles

Retrouvez ce dossier de Eugénie Davi pour l’Observatoire Français des Nouvelles Routes de la Soie

Par Eugénie Davi, Analyste pour l’OFNRS