#15 UE-Chine : Construction d’un tunnel ferroviaire sous-marin le plus long au monde avec ou sans l’aide de la Chine ?

Par Madina Tsoroeva

L’initiative des nouvelles routes de la soie suscite des réactions diverses d’un Etat à l’autre, certains pays de l’UE sont assez sceptiques face aux investissements chinois en Europe. Ces investissements sont les bienvenues dans la limite où ils respectent les normes et règles européennes. En février 2019, le Parlement Européen valide un nouveau règlement actant une meilleure surveillance des investissements étrangers dans l’UE. L’intérêt de ce règlement est de combler le vide dans les Etats membres (15 Etats) ne possédant pas encore d’outils de filtrage national des investissements. Le texte a été reçu froidement par les pays du Nord de l’Europe, mais aussi par les gouvernements portugais, grec, bulgare et roumain.

Ci-dessous l’exemple d’un projet potentiellement déclencheur de tensions dans l’UE et entre l’UE et la Chine.

Il s’agit de la construction d’un projet très ambitieux au nord de l’Europe. La Finlande et l’Estonie envisagent de relier leurs capitales en construisant le tunnel ferroviaire sous-marin le plus long au monde qui portera le nom de FinEst Tunnel.

finest1
Source lesoir.be

La Finlande et l’Estonie sont deux pays aux cultures similaires, avec un secteur commercial très développé. Cependant, ils n’ont pas de frontière physique, le tunnel connecterait les deux villes en évitant de passer par des voies aériennes et maritimes ou de passer par la Russie.

Le projet vise une intégration économique entre les deux villes premièrement et dans un cadre plus large, une connexion entre la Finlande, les Etats baltes et le reste de l’Europe.

Les maires de deux capitales ont signé un accord sur l’étude de faisabilité du projet en mars 2008. Selon l’étude, le coût du projet est estimé entre 13 et 20 milliards d’euros. Le financement est faisable si l’UE prend en charge 40% et le reste sera partagé par les deux gouvernements respectifs. En 2016, l’UE accorde moins d’un million d’euros pour déterminer la rentabilité d’une connexion par tunnel. Un deuxième rapport a été alors publié en 2018.

Actuellement les deux pays sont connectés par la voie maritime, via les ferrys, 9 millions de passagers et 4 millions de tonnes de cargaison annuellement et les chiffres ne font qu’augmenter. Le système des ferrys est suffisant cependant, même avec les ferrys rapides la distance occupe 2h de trajet. Le tunnel pourrait réduire cette distance à 20-30 min et assurer une meilleure connexion entre les deux capitales en créant une métropole de 3 millions d’habitants sur un plan plus large entre l’Europe nordique et l’Europe continentale. Le projet ouvrira de nouvelles possibilités pour le travail, le tourisme, l’éducation, l’économie, l’import-export. Par ailleurs, ce projet peut être une porte d’entrée vers l’Arctique.

Le début de la construction du tunnel ferroviaire sous-marin entre Helsinki et Tallinn traversant le Golfe de Finlande est prévue pour 2024 après 4 à 6 ans de préparation.

finest2
Source : FinEst Link Final Report 2018

En décembre 2018, il est annoncé que le projet a reçu un financement de 100 millions d’euros de ARJ Holding Ltd de Dubaï. En mars 2019, il a été annoncé que Touchstone Capital Partner, fonds chinois souhaite investir 15 milliards. Cependant, avec la participation du fonds chinois, une structure de financement est en train d’être créée qui permettra à d’autres investisseurs de rejoindre le projet. Au fur et à mesure que la part de participation des autres investisseurs augmentera, la part du fonds chinois diminuera. De plus amples détails sur le financement seront décidés par les parties concernées à mesure que le projet progressera.

L’UE n’est pas homogène face à la coopération avec la Chine. La Chine adopte une démarche bilatérale dans le cadre des nouvelles routes de la soie. Les 28 Etats membres ne s’entendent pas sur une multitude de questions concernant la Chine et donc n’ont pas d’approche commune.

Sources :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Actualités économiques - La Chine et le Monde #12

mer Juin 26 , 2019
China UnionPay obtient le premier agrément de son service de compensation de cartes bancaires Le géant chinois des paiements par carte bancaire China UnionPay a reçu le feu vert de la banque centrale du pays pour mener ses activités de compensation de cartes bancaires. Un certificat d’approbation a été accordé […]
%d blogueurs aiment cette page :