Le président sénégalais Macky Sall a inauguré jeudi la première phase de la plateforme industrielle de Diamniadio (30 km de Dakar), construite par la société chinoise CGCOC.

Ce nouveau parc industriel qui a déjà démarré ses activités avec l’installation de sept entreprises spécialisées dans le textile, les équipements biométriques, électroniques et solaires, est présenté comme « un des principaux leviers de la politique industrielle du Plan Sénégal émergent (PSE) », le référentiel en matière de politique économique et sociale du pays.

diam

Le président Sall a souligné, lors de la cérémonie, que le gouvernement sénégalais a doté cette infrastructure d’un statut de zone spéciale avec des mesures d’incitation fiscales et douanières afin de faciliter l’investissement.

dam.jpg

Il a ajouté que « plus de 1 000 travailleurs », dont la majorité est composée de femmes, travaillent déjà à plein temps dans ce parc industriel, soulignant que l’objectif est de créer 23 000 emplois dont 15 000 directs avec la mise en œuvre de la deuxième phase.

Le président sénégalais a ainsi demandé à son Premier ministre d’accélérer la réalisation de la deuxième phase en partenariat avec la République populaire de Chine.

D’un coût d’une vingtaine de milliards de Francs CFA (574 Franc CFA= 1 dollar américain) et entièrement financée par l’Etat du Sénégal, la nouvelle plateforme industrielle qui s’étend sur trois hectares est gérée par l’Agence d’Aménagement de Promotion des Sites industriels (APROSI), une structure administrative placée sous la tutelle du ministère de l’Industrie et de la Petite et Moyenne Industrie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.