Le Chili rejoint les Nouvelles Routes de la Soie chinoises.

Roberto Ampuero, ministre des Affaires étrangères du Chili, a annoncé jeudi que son pays se joindra à l’initiative des Nouvelles Routes de la Soie, dans le but d’approfondir la coopération économique et politique avec la locomotive asiatique, dans une zone sous forte influence américaine.

Ampuero a déclaré dans un communiqué que son adhésion à l’initiative mondiale d’infrastructures lancée par la Chine, rendrait le Chili plus attractif aux yeux des investisseurs chinois, et positionnerait la nation andine comme « point d’atterrissage des investissements en Amérique latine ».

La Chine est le premier partenaire commercial du Chili, ainsi les deux pays continuent de renforcer leurs liens. La semaine dernière, le Chili et la Chine ont signé un accord commercial visant à standardiser les contrôles douaniers et à élargir l’accès au marché chinois pour les produits chiliens.

Ministre AE Chili

Alors que les États-Unis de Donald Trump optent pour une vision protectionniste, la Chine adopte une position de plus en plus proactive en matière de politique étrangère dans toute l’Amérique latine.

L’initiative de «la Ceinture et la Route», proposée en 2013 par le président chinois Xi Jinping, favorise le développement des liens entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe, avec des milliards de dollars d’investissement dans les infrastructures.

La Chine a cherché à jouer un rôle plus important à l’étranger depuis l’élection de Trump, avançant son « partenariat économique régional global » comme une alternative à l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), dont les Etats-Unis se sont exclus en janvier 2017.

L’Empire du Milieu teste déjà la prédominance des Etats-Unis en Amérique latine. En proposant à la région 250 milliards de dollars d’investissement au cours de la prochaine décennie, la Chine est de fait devenue le principal partenaire commercial de nombreux autres pays du continent, notamment le Brésil et l’Argentine.

Source : Reuteurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Les Nouvelles Routes de la Soie : quelle place pour l’avenir de la péninsule coréenne ?

mer Nov 7 , 2018
Par Camille Siegel, Longtemps considérée comme un vassal à côté des géants, politiques et économiques, que sont la Chine et le Japon, la Corée du Sud a aujourd’hui des rêves d’émancipation. Malheureusement l’instabilité géopolitique liée à sa sœur la République Populaire Démocratique de Corée ne facilite pas les ambitions sud-coréennes […]
%d blogueurs aiment cette page :