Ouganda : La ligne Port Bell – Kampala, futur outil de la BRI ?

La Société des chemins de fer de l’Ouganda (URC) testera le 27 avril la ligne réhabilitée de Port Bell à la gare de Kampala avec un train de marchandises dans le cadre des plans en cours pour l’ouverture de nouveaux corridors de transport.

Le responsable de la marine de l’URC, Charles Ruzigye, a déclaré que le gouvernement avait déjà investi environ 1 milliard de shillings dans la réhabilitation de la ligne reliant Port Bell à Kampala, inactive depuis 2007.

« Nous avons remplacé les rails et les traverses et nous prévoyons de faire un essai pour un train de marchandises entre Port Bell à Luzira et Kampala le 27 avril de cette année », a déclaré M. Ruzigye aux journalistes cette semaine.

Le projet qui fait partie du Corridor Central vise à améliorer le mouvement des marchandises à destination et en provenance du port de Dar es Salaam à travers le port de Mwanza en Tanzanie.

Ruzigye a indiqué que le procès « vise à vérifier la force de la ligne qui reliera Port Bell à Mwanza, transportant ainsi la cargaison de Kampala à Mwanza et finalement au port de Dar es Salaam ».

Il a déclaré lors d’une conférence de presse organisée par le bureau de coordination des médias de l’Agence centrale de facilitation du transport en transit du Corridor (CCTFA) à Kampala que depuis 2007, l’Ouganda n’avait aucune activité de transport sur le lac Victoria.

Le transport sur le lac a été durement touché après l’accident de 2005 dans lequel le MV Kabalega a coulé. Au petit matin du 8 mai 2005, deux navires, le MV Kaawa et le MV Kabalega, sont entrés en collision sur le lac Victoria alors qu’ils transportaient des marchandises en provenance et à destination de la Tanzanie. Le MV Kabalega a chaviré deux heures après la collusion tandis que MV Kaawa a été sauvé par les forces marines.

Le navire a coulé à environ 150 pieds entre les îles Kuye dans le sous-comté de Mazinga et Bukasa dans le sous-comté de Kyamuswa. Il a déclaré qu’une commission d’enquête avait été mise en place et il a recommandé que MV Kaawa soit réhabilité en 2012 et qu’un nouveau certificat de mérite lui soit délivré.

Cependant, cela a été interrompu par la privatisation du réseau ferroviaire lorsque le contrat a été attribué à Rift Valley Railways (RVR).

« Ainsi, en juillet dernier, les deux gouvernements de Tanzanie et d’Ouganda ont signé un protocole d’accord sur la coopération ministérielle conjointe et l’amélioration des ports, des voies navigables intérieures et du transport ferroviaire afin d’accroître le commerce de transit ».

Le mémorandum a été signé à Dar Port par le ministre tanzanien des Travaux publics, des Transports et des Communications, le professeur Makame Mbarawa et le ministre d’Etat ougandais des Transports, Aggrey Bagiire.

L’accord établit la réouverture du transport multimodal par l’utilisation de trains et de services de traversiers. Le corridor central qui part du port de Dar es Salaam en Tanzanie vers l’arrière-pays comprend des routes en Tanzanie, en Ouganda, au Rwanda, au Burundi et en République démocratique du Congo.

« Alors que nous prévoyons d’ouvrir le Corridor Central en partant de Kampala, le gouvernement de la Tanzanie a déjà fourni le MV Umoja alors que l’Ouganda a déjà le MV Kaawa », a déclaré Ruzigye.

Chaque navire peut transporter 880 tonnes de marchandises par voyage et peut effectuer onze voyages en un mois. Il a dit que les ferries qui transportent des conteneurs de 44-20 pieds ne prennent que 17 heures de Mwanza à Port Bell.

«Le gouvernement cherche également entre 4 et 5 millions de dollars pour réhabiliter le MV Pamba qui a été amarré à Port Bell depuis l’année 2005», a-t-il expliqué.

« Pour activer le mémorandum, la Tanzanie a déjà commencé les opérations d’un train bloc de Dar es Salaam à Mwanza », a-t-il dit, ajoutant que la seule chose qui retenait la connexion à Kampala était la ligne Port Bell.

Il a expliqué que l’URC, la Tanzania Ports Authority, la Tanzania Railways Corporation et la Marine Services Limited de Tanzanie ont proposé des tarifs abordables pour inciter les commerçants.

Port Bell avait l’habitude de traiter 600 000 tonnes de marchandises, mais celles-ci étaient tombées à environ 10 000 tonnes. Cela devrait s’améliorer à mesure que l’infrastructure du corridor central est réorganisée, y compris l’ouverture du guichet unique à Mutukula.

Directeur général de l’Autorité portuaire de Tanzanie (APT) Eng. Deusdedit Kakoko a déclaré que les tarifs des conteneurs pour les commerçants ougandais seront également réduits. Ceux qui commenceront à utiliser la route de Port Bell au port de Dar bénéficieront des tarifs réduits en mai.

« Les tarifs révisés seront de 60 à 70 dollars par tonne pour les conteneurs de l’Ouganda transportés par Port Bell à Luzira via Mwanza à Dar Port, tandis que les conteneurs de Dar Port via Mwanza à Kampala paieront 75 dollars », a révélé Kakoko.

Pour sa part, M. Dukundane a déclaré dans un rapport publié récemment que le réseau routier en Tanzanie s’est régulièrement amélioré.

« Un réseau routier de qualité est opérationnel via le couloir entre Dar es Salaam et Kampala et est maintenant largement utilisé pour transporter le fret avec un délai de livraison de quatre jours à Kampala, tandis que les ponts bascules entre Mutukula et Dar es Salaam ont été réduits à trois seulement. à partir de huit « , at-il dit.

Traduction ( The Observer : http://observer.ug/news/headlines/57532-port-bell-to-kampala-rail-line-due-to-re-open.html par David Muwanga )

Publicités

Catégories :Afrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s